Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Réfection majeure au Musée Frédéric-Janssoone

Réfection majeure au Musée Frédéric-Janssoone

Une bénédiction. Ce qui aurait pu être perçu comme une catastrophe s’est finalement transformée en un beau projet de rénovation colossale pour le Musée Frédéric-Janssoone de Trois-Rivières. Bénéfique et positif. C’était il y a un an. Un signe du Ciel. Peut-être bien un signe du Bienheureux Père-Frédéric lui-même. Qui sait?


Sans prévenir, une conduite d’eau de la ville de Trois-Rivières a cédé, laissant des litres d’eau sale se déversés partout dans le Musée. Les frères franciscains du couvent Saint-Antoine, attenant au Musée, gardiens de l’oeuvre du Père-Frédéric ont constaté l’étendu des dommages avec consternation. Suite à des dégâts importants, des travaux majeurs s’imposaient. Après l’évacuation de l’eau, un grand ménage comprenant une désinfection de fond en comble a été exécuté par des experts en sinistre. De nombreux professionnels  sont venus mettre à profit leurs connaissances pour consolider la structure de la bâtisse. Les fondations ont été totalement refaites, ce qui a nécessité des travaux d’envergure pendant des mois. Le musée est situé dans le sous-sol de la Chapelle Saint-Antoine, ce qui a représenté de grands défis d’ingénierie. Il ne fallait en aucun temps risquer d’affaiblir la structure de ce lieu de culte, là même où repose le corps du Père-Frédéric.

Tout beau pour la réouverture


L’intérieur du musée a aussi été refait à neuf. Les murs, le plancher et le système  de chauffage ont été rénovés. La boutique-souvenirs, les salles de toilette et le bureau administratif sont maintenant modernes et fonctionnels. Côté déco, des couleurs plus claires et lumineuses ont été choisies. Un nouveau système d’éclairage mieux adapté au milieu muséal a été installé pour mettre en valeur l’exposition. Complètement refaite, elle met en valeur des artéfacts ayant appartenu au Père-Frédéric ainsi que 52 maquettes retraçant en miniature des épisodes de la vie du Bienheureux.

Ce musée trifluvien ne date pas d’hier. Il a ouvert ses portes en 1938. Actuellement fermé au public afin de procéder aux derniers préparatifs, il rouvrira officiellement en juin 2017. L’établissement accueillera à nouveau de nombreux pèlerins et amateurs de tourisme religieux venus du Québec, des États-Unis et de l’Europe pour prier le Père-Frédéric.