Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Devenir Franciscain

Tu songes à devenir Franciscain et à entrer en vocation? C’est une approche à considérer avec sérieux, puisque c’est plus que changer de goût, de milieu ou de travail; c’est une conversion radicale de ta vie intérieure.

Devenir Franciscain - Franciscains du Canada

Il importe que tu prêtes attention aux événements de la vie et de prendre le temps de t’arrêter, de réfléchir et de prier. Tu y découvriras peut-être que le Seigneur t’envoie des signes pour entrer en vocation. Un accompagnateur spirituel et des sessions vocationnelles t’aideront sûrement à les identifier.

Intéressé à devenir franciscain?
Communique avec nous!

Pastorale des vocations (Franciscains de l’Est du Canada) :

 

Pastorale des vocations

Communiquer avec Pierre Charland

 

Pastorale des vocations

Communiquer avec Joachim Yeo Won Yoon

 

 

Les réponses aux questions suivantes pourront t’éclairer dans ton cheminement.

  • 1 - Comment se déroule la vie franciscaine au quotidien?

    Les frères débutent et finissent leur journée par la prière des Psaumes, ainsi que l’écoute et la méditation de l’Évangile pendant l’Eucharistie. Ensuite, chacun s’affaire à ses tâches — souvent à l’extérieur —, en plus de veiller à la propreté de la maison et à la préparation des repas. Toutefois, les Franciscains doivent assumer deux responsabilités qui leur sont essentielles: la présence en Terre Sainte et les missions à l’étranger. L’esprit communautaire va au-delà du partage des tâches, puisque les frères décident de façon consensuelle des projets qu’ils veulent entreprendre. Ils se conseillent et s’éclairent, selon les dons que Dieu leur a donnés.
  • 2 - Quel est le rôle de l’accompagnateur spirituel?

    Tu as débuté un cheminement spirituel et tu aimerais vérifier si tu es dans la bonne voie? L’accompagnateur spirituel peut t’aider dans l’appel que tu crois avoir reçu du Seigneur, que ce soit un homme ou une femme de confiance, un religieux ou un laïc. Un franciscain ou le frère responsable des vocations peut aussi t’aider dans ta recherche. Cette démarche est très importante à entreprendre; n’hésite pas à te faire connaître le plus possible.
  • 3 - Comment se préparer à entrer en vocation?

    Bien que tu puisses être très enthousiaste entrer rapidement en vocation, une réflexion à tête reposée s’impose. Il faut que tu te demandes vraiment si cette recherche spirituelle est authentique. «Qui de vous en effet, s’il veut bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout?» (Luc 14.28). Une des façons de se préparer à cette vocation est de continuer de vivre dans ton milieu, tout en préparant ton coeur à te donner à Christ. Concrètement, ça peut prendre la forme d’aide à des organismes communautaires, de prière quotidienne, de dons aux démunis, etc.
  • 4 - Comment obtenir un avant-goût de la vie franciscaine?

    À partir de la prise de conscience de ton éventuel appel à devenir franciscain jusqu’à ce que tu prennes une décision éclairée, les rencontres individuelles avec le responsable des vocations (ou avec d’autres jeunes en groupes) sont un excellent moyen pour valider l’authenticité de ta vocation et les qualités requises pour cette forme de vie religieuse et franciscaine. Outre ces rencontres vocationnelles, la participation à des activités et la visite dans des maisons franciscaines sont des compléments à ta recherche.
  • 5 - Qu’est-ce que la formation initiale?

    La formation initiale sert à faire émerger «l’homme, le chrétien et le franciscain». Elle comprend ainsi trois dimensions: croissance personnelle, spirituelle et franciscaine. Tout au long de son de sa formation, le candidat reçoit du soutien pour développer chacun de ces aspects. Il apprendra à vivre et à travailler comme franciscain (ou frère mineur) pour l’Église et le monde. La formation initiale comprend trois étapes: le postulat, le noviciat et les voeux simples.
  • 6 - En quoi consiste le postulat?

    Le postulat — durant une à deux années — est la toute première étape de l’entrée en vocation comme frère franciscain. Une fois sa demande d’admission acceptée par le Ministre provincial, le postulant se rapproche de la fraternité, en commençant des stages parmi les frères. Pendant au moins six mois, l’aspirant frère partagera la vie d’une communautaire de la fraternité. Il vérifiera par des lectures, formations et accompagnement spirituel si la vie de frère mineur lui est destiné.
  • 7 - Le noviciat: devenir frère mineur

    À titre de novice, le candidat approfondit sa relation avec Dieu et amorce une période intensive de formation dans le charisme franciscain. Il se retire pour un temps de retrait de toute activité extérieure. Il apprend à connaître François et les Franciscains, la vie de prière et d’adoration, les origines et les traditions de l’Ordre. À la fin de son année de noviciat, le candidat prononce ses voeux (pauvreté, chasteté et obéissance) pour la première fois. Il est, dès lors, reconnu comme un frère mineur.
  • 8 - Combien de temps dure les voeux simples?

    Une fois qu’il est considéré comme frère mineur, le jeune frère prononce chaque année des voeux simples. C’est un engagement qu’il renouvelle pendant 3 à 8 ans. Après cette période, le frère s’engage pour la vie, ce qui s’appelle la «profession solennelle». La formation initiale se termine lorsque le frère s’engage définitivement dans la communauté. Le processus complet dure au moins six ans. Les premières années, le jeune frère apprend un métier ou termine sa formation déjà entamée, selon son engagement dans l’Église et le monde. Peu importe son occupation principale, le frère en voeux simples continue de consacrer beaucoup de temps à la formation franciscaine.
  • 9 - À quel moment viennent les voeux perpétuels?

    Après 3 ans ou plus d’engagement temporaire, le profès demande (par écrit) au Ministre provincial de s’engager à vie dans l’Ordre des frères Mineurs (OFM) des Franciscains. Cette profession perpétuelle est célébrée solennellement, en présence des frères de la Province et de la famille du frère. Cet engagement perpétuel donne l’accès – chez les religieux qui s’y sentent appelés – au diaconat et au presbytérat (prêtrise). Ceux qui ne sont pas appelés à être prêtres peuvent continuer leurs études et acquérir de nouvelles habiletés qui leur permettront de mieux servir l’Église, les pauvres et le monde.

  • 10 - Pourquoi le port de la bure (habit franciscain)?

    François d’Assise, instigateur du mouvement des Franciscains, a lui-même porté la bure pendant toute sa vie religieuse. Ce vêtement de laine en forme de croix, de couleur brune ou écrue, ceinturé d’une corde blanche. Les trois noeuds de cette corde rappellent les trois voeux évangéliques (pauvreté, chasteté et obéissance) qui sont à la base de la vie franciscaine. Ainsi, on peut dire que la bure possède une forte portée symbolique et spirituelle. Les Franciscains la portent lors de fêtes ou de rassemblements. Au quotidien, certains la portent alors que d’autres choisissent des vêtements simples d’aujourd’hui ou des habits adaptés aux exigences de leur milieu de travail.