Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Chapitre des Nattes: des franciscains de partout au Canada réunis à Québec!

Chapitre des Nattes: des franciscains de partout au Canada réunis à Québec!

Les frères des deux provinces franciscaines du Canada (St-Joseph et Christ-Roi) se sont réunis en Chapitre des Nattes, à Québec, du 23 au 26 avril. La rencontre, qui avait comme thème Revitalisation et évangélisation : va et rebâtis ma maison, se déroulait au Centre de spiritualité des Ursulines à Loretteville.

Quelques uns des frères des deux provinces canadiennes

L’objectif du Chapitre était de donner une occasion aux frères des deux provinces de mieux se connaître et d’échanger sur les valeurs fondamentales qui animent leur vie, telles que présentées dans le document de l’Ordre des frères mineurs, intitulé Ite Nuntiate. Selon le frère Pierre Ducharme, vicaire de la province Christ-Roi et membre du comité organisateur de ce Chapitre, le but a été atteint: « J’ai senti un profond esprit fraternel parmi tous les frères présents ». 

 

Des frères à la chapelle

Lors de cette rencontre fraternelle, ces fils de saint François ont eu la chance d’assister à deux conférences enrichissantes en lien avec les défis qui les attendent en tant que nouvelle province franciscaine canadienne. « J’ai aimé que l’on ait la possibilité de se poser les questions: où en sommes-nous et qui sommes-nous?, admet le frère Carlos Ona, de la fraternité de Vancouver. Ça nous a permis de repenser notre mission au Canada. »

Les frères lors d’un moment de prière

Le frère Georges Morin de la fraternité Parc-Extension (Montréal) s’est montré très satisfait du déroulement de ce Chapitre et a fait remarquer le parfait « équilibre entre le français et l’anglais au niveau des conférences et des moments de prière à la chapelle. Il y avait un bel esprit d’harmonie et de bonne entente », précise-t-il. Le frère Joachim Ostermann, de la fraternité de Duncan en Colombie-Britannique, ajoute que « ce chapitre est totalement dans l’esprit franciscain.  Le renouveau, ce n’est pas tant dans notre façon de travailler. C’est un rappel que notre vie en tant que frère est d’abord et avant tout une vie en communauté. Si on veut aller de l’avant, nous avons d’abord à apprendre les uns des autres et voir en chacun de nous le même esprit franciscain dans notre diversité. »

Un frère de l’Ouest et un frère de l’Est, pendant une pause

Le frère Bob Mokry, ministre provincial de la province Christ-Roi de l’ouest canadien, a mentionné la fierté de constater comment les frères ont fait preuve d’ouverture à l’autre et ont su redoubler d’efforts afin de se faire comprendre de leurs compatriotes de langues maternelles diverses. Malgré les différentes langues parlées, il a trouvé « inspirant de constater que le même vocabulaire était utilisé d’une langue à l’autre: changement, présence, nouveauté, amitié, mission parmi les jeunes,  etc ». Et le frère Roland Bonenfant de la fraternité de Trois-Rivières, a ajouté, concernant la diversité culturelle de cet événement: «Jamais je n’aurais pensé parler évangélisation et pastorale avec un curé de Vancouver vivant parmi les Amérindiens ou prendre un repas avec un frère de l’Inde ou du Congo.»

Lampions illuminés lors d’une prière autour du crucifix de Saint-Damien

Bien que ce chapitre se voulait un moment de rencontre privilégié pour que les frères apprennent à mieux se connaître, il est important de rappeler que cette rencontre était aussi l’une des étapes qui mènera les franciscains canadiens vers un Chapitre d’union qui aura lieu à Edmonton, du 21 au 25 octobre prochains. Le frère Peter Williams, qui agit en tant que délégué général dans le processus d’union, a commencé sa présentation du programme du chapitre d’union en rappelant aux frères « …que nous sommes toujours en route, confiants que le Seigneur nous guide. » Il a aussi mentionné qu’il ne s’agit pas seulement d’une expérience hors du commun pour les deux provinces canadiennes mais bien d’un événement important pour l’Ordre des frères mineurs dans son ensemble.

Ce chapitre s’est terminé par un souper festif et une soirée où les talents artistiques des frères ont été mis à l’honneur. De nombreux numéros de chants ont été présentés, en français et en anglais. Plusieurs pays ont également été représentés tel que l’Inde, la Corée, le Vietnam et le Pakistan. Le frère Bob Mokry, à propos du spectacle de talents, a dit avec humour « certains frères intrépides ont tenté de démontrer que les franciscains ont du talent… ».