Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Un Bon Père Frédéric toujours d’actualité

Un Bon Père Frédéric toujours d’actualité

2018 est toute une année d’anniversaire pour le bienheureux Frédéric Janssoone! En plus du 30e anniversaire de sa béatification, 2018 marque également les 80 ans de sa crypte et de sa statue, à Trois-Rivières; le 130e anniversaire l’établissement du Commissariat de Terre Sainte au Canada et du « prodige des yeux » à Cap-de-la-Madeleine; ainsi que le 180e anniversaire de sa naissance. Arrêtons-nous aujourd’hui au 30e anniversaire de sa béatification.

 

C’est à la mi-mars 1988 que Mgr Laurent Noël a reçu une lettre de Rome lui demandant de procéder à l’ouverture du tombeau du père Frédéric pour prélever des ossements. Ce fut fait le 28 mars en présence de trois médecins et d’une quarantaine de personnes. On annonce ce jour-là sa canonisation, le 25 septembre en conférence de presse.

Quelques jours après, Mgr Laurent Noël et le frère Lionel Chagnon ofm, se rendent à Rome rencontrer le père Postulateur de la cause et responsable de la béatification. Un comité diocésain est formé, présidé par Mgr Paul-Émile Landry, vicaire général, dans le but de préparer informations et catéchèses à tous les niveaux, paroissiaux et scolaires. Le Père Montour, o.m.i., se met à l’œuvre pour organiser des voyages et des séjours à Rome. Les autres agences emboitent le pas. En mai et octobre, on présente une comédie musicale à Trois-Rivières, salle Antonio-Thompson, «Belle et Frédéric» interprétée par des jeunes de deux collèges. 20 000 personnes sont rejointes. En juin, lancement de la biographie par Constantin Baillargeon, ofm.

Un comité de rénovation de la Chapelle Saint-Antoine et de la Crypte est formé pour de nouveaux aménagements, surtout pour rendre le tombeau désormais accessible dans la chapelle. Translation solennelle du tombeau le 3 décembre, après exposition d’une journée à l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, où les gens défilent silencieusement près du tombeau, puis grande célébration devant 4 000 personnes, sous la loupe des médias.

Toile présentant le Bienheureux et faisant référence à la Terre Sainte et au Sanctuaire du Cap. Oeuvre de M. Normandin de Trois-Rivières

Enfin, au jour J, le 25 septembre 1988, célébration solennelle Place St-Pierre par le Pape Jean-Paul II, pour honorer six bienheureux, dont le Bienheureux Junipero Serra, ofm, en présence de pèlerins du Canada, de France et d’autres pays. Mgr Laurent Noël fait la supplique au Pape pour le Père Frédéric. Il procède ensuite, au nom de la Trinité, à la Béatification et fixe sa fête liturgique au 5 août. Aux applaudissements est dévoilée la toile présentant le Bienheureux et faisant référence à la Terre sainte et au Sanctuaire du Cap. Dans son homélie, le Pape le présente comme une heureuse synthèse entre esprit de contemplation et zèle apostolique, proche de Dieu mais aussi proche des gens, entrainant les foules, tant en Terre sainte qu’au Canada, à être des témoins ardents de l’Évangile.

Au lendemain, 26 septembre, audience du Pape avec les pèlerins venus spécialement pour la béatification du Bienheureux Frédéric. Il y a des célébrations diverses aux églises de Rome (Sainte-Marie-Majeure et Saints-Martyrs-Canadiens). Et enfin, on se rend à Assise, précisément à l’église Sainte-Marie-des-Anges pour fêter l’un des innombrables fils spirituels de saint François d’Assise, qui honorèrent la Vierge Marie, patronne de l’Ordre franciscain.

Frère Roland Bonenfant, ofm