Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Musée Père Frédéric-Janssoone de Trois-Rivières, un incontournable de notre patrimoine

Musée Père Frédéric-Janssoone de Trois-Rivières, un incontournable de notre patrimoine

Dans l’esprit des Trifluviens, le Musée de la rue St-Maurice existe depuis toujours. On le retrouve sous la chapelle Saint-Antoine. Le musée a vu le jour à la demande de la population qui vouait une profonde dévotion envers cet homme et sa mission. Depuis 1938, des générations de touristes et de pèlerins le visitent. 

 

Marie-Hélène Saint-Yves, directrice du musée, devant l’autel portatif du Père Frédéric

 


Depuis janvier 2018, le Musée s’est doté d’une nouvelle directrice, Madame Marie-Hélène Saint-Yves. Cependant, son premier contact avec le musée date de l’été 2015 où elle avait été embauchée comme guide. C’est alors qu’elle est littéralement tombée sous le charme de l’endroit. « J’ai fait connaissance avec cet homme et son œuvre mais surtout avec son héritage ainsi que celui des Franciscains. C’est un véritable petit trésor patrimonial qui nous fait revivre l’histoire de la piété populaire de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Il était incontestable pour moi qu’il fallait accroître le rayonnement du musée pour mieux le faire connaître à la population», raconte la trifluvienne. 

 

L’expo

Reconstitution de la vie du Père-Frédéric

L’exposition a été réaménagée sour forme de thèmes de façon à mieux comprendre et facilité la visite. Elle se compose de plusieurs reliques et de plusieurs objets ayant appartenu au missionnaire. Beaucoup de nouveaux contenus ont été ajoutés afin de bonifier l’information. Heureusement, les 52 charmantes maquettes relatant des épisodes de la vie du Père Frédéric sont toujours présentes.


Pour souligner ses 80 ans, le musée s’est doté d’un projecteur qui présentera des entrevues avec des frères et différents vidéos (certains plus anciens, d’autres plus récents).


L’éclairage a été refait à neuf. Il a été repensé pour mettre en valeur l’exposition. L’allée des artistes, un corridor menant vers la chapelle, expose de nombreuses oeuvres offertes par des artistes inspirés par le Père Frédéric. 

 

La crypte 

La nouvelle directrice rappelle que « le 11 septembre 1938, année centenaire de la naissance du Père Frédéric, les Franciscains de Trois-Rivières inauguraient la Crypte-Musée, située sous la chapelle Saint-Antoine (tout en étant annexée à l’exposition). Le tombeau du Père Frédéric attirait déjà des foules de partout qui souhaitaient venir à la rencontre de ce grand missionnaire, mort en odeur de sainteté en 1916».

Une des dix-huit fresques de la crypte située dans le Musée


Huit fresques grand format ont été peintes sur le mur en demi-cercle de la crypte. Ce qui ne manque pas d’amener beaucoup d’éclat et de lumière à l’endroit. L’histoire des Franciscains depuis François d’Assise y est joliment illustrée.


Avant l’ajout de fresques, c’était sombre, plutôt lugubre. Le projet de restauration de la crypte lui a redonné vie.


À cet endroit reposent dix-huit franciscains autour du Père Augustin Bouynot, fidèle ami du Père-Frédéric. Ils furent tous d’ardents missionnaires, portiers, éducateurs et promoteurs de la cause du Bienheureux Père Frédéric. Le lieu a été aménagé avec respect et humilité. Il se veut un hommage à la mémoire des anciens, un héritage spirituel des premiers frères.


La chapelle

La chapelle, sobre et lumineuse, vaut qu’on s’y attarde longuement pour une prière ou encore pour assister à la messe quotidienne (sauf le dimanche). Le tombeau du Père Frédéric y est présent. Il veille sur les pèlerins et les visiteurs.  

Chapelle Saint-Antoine (située au-dessus du Musée)


Bien entendu, le contexte social et les pratiques religieuses ont bien changé depuis l’ouverture. C’est pourquoi Madame Saint-Yves cible un objectif précis « Un des premiers objectifs du musée vise essentiellement à entretenir et développer l’intérêt du grand public et des fidèles envers sa collection et ses activités. En ce sens, l’institution se mettra au diapason des nouvelles réalités dans le milieu muséal et touristique en tenant compte de l’évolution de la clientèle et de ses attentes», promet-elle. « Pour ce faire, le musée se tournera davantage vers une vocation propre à ce type d’institution en misant sur l’aspect pédagogique et le divertissement. Il est impératif que le musée devienne un lieu de promotion du patrimoine religieux afin de permettre aux visiteurs de comprendre les pratiques religieuses d’une époque tout en faisant la connaissance d’un homme qui a marqué son temps», soutient-elle avec éloquence.

 

Heure d’ouverture du Musée du Père Frédéric Janssoone

Juin

Dimanche :13h à 17h

Fermé le lundi

Mardi au samedi: 10h à 17h

Juillet et août

Dimanche: 13h à 17h 

Lundi au samedi: 10h à 17h

 

Septembre 

Dimanche :13h à 17h

Fermé le lundi

Mardi au samedi: 10h à 17h

Tarif

2,00$ 

Musée du Père Frédéric Janssoone

890, du Saint-Maurice

Trois-Rivières, Québec

819-370-1280