Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Partage d’amour avec les sans-abris

Partage d’amour avec les sans-abris

Depuis 2015, frère Joachim Yoon, OFM et sœur Marianna Jung, FMM, sillonnent la rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal avec quelques jeunes de la paroisse Saint Francis. Ils vont à la rencontre des sans-abris pour leur apporter nourriture et réconfort. 

Avec le sourire, les jeunes s’activent à la préparation du repas.

D’octobre à mai, chaque troisième samedi du mois, ils se rencontrent à 9h00 à la paroisse du quartier Parc-Extension de Montréal. Ensuite, dans la joie et la bonne humeur, ils s’activent à la cuisine pour la préparation de 50 sacs contenant un repas. Un peu avant midi, ils se dirigent en voiture et en métro, pour certains, vers le centre-ville. Ordinairement, ils commencent leur distribution d’ouest en est. Ils s’organisent en deux ou trois groupes et débutent leur partage à la station de métro Atwater, jusqu’au métro Place des arts. Ils se déplacent à pied et vont à la rencontre des gens dans le besoin, qu’ils soient sur le trottoir ou dans une bouche de métro.

Les débuts 

Le frère Joachim (au centre) donnent un coup de main aux jeunes tout au long du processus.

Peu de temps après être arrivé au Québec, après avoir complété ses cours de francisation, le frère Joachim a réuni des jeunes pour prier et faire l’apprentissage de la spiritualité franciscaine. Il lui a alors semblé que le meilleur moyen de faire connaître François d’Assise était d’inviter les jeunes à se tourner vers les besoins des plus pauvres. Le frère Joachim explique: «Afin de vivre profondément la spiritualité franciscaine dans la vie quotidienne, on a décidé de distribuer des sandwiches aux sans-abris. Les jeunes de la paroisse Saint Francis en ont fait une activité mensuelle.»

Confronter ses peurs

Au début, les jeunes étaient confrontés à la gêne d’entrer en contact avec les sans-abris. Pour quelques-uns, des idées préconçues, ou encore la peur, faisaient en sorte qu’il leur était difficile d’approcher les sans-abri. «Ce n’était pas facile de les aborder car aucun d’entre eux n’avait d’expérience, et nous ne pouvions pas prévoir leur réaction. Alors, avant de commencer, je leur ai partagé l’expérience que j’avais eue avec des sans-abris en Corée du Sud. Et puis, chacun des jeunes était invité à parler de sa première rencontre avec eux, ou de sa première impression. En priant, nous demandions à l’Esprit Saint de nous aider. Ça nous aidait beaucoup. Et maintenant, nous les abordons facilement, avec plaisir», témoigne le jeune prêtre de 38 ans. «Les jeunes ont changé au contact des sans-abris», précise-il.

Frère Joachim et soeur Marianna apportent nourriture et réconfort à des sans-abris dans une bouche de métro.

Selon le frère Joachim, il semble qu’ «avec le temps, les jeunes font la conversation simplement avec eux en distribuant les sacs, toujours avec un sourire et avec amour. Je crois que quelques-uns d’entre eux nous reconnaissent. De temps en temps, on nous demande une prière. Certains racontent l’histoire de leur vie en pleurant. Ça nous touche tous beaucoup.»

Que contiennent ces sacs? 

Bien que le contenu change de temps en temps, chacun des 50 sacs comprend généralement: deux sandwiches, deux ailes de poulet, deux mandarines, des œufs, un petit café ou un chocolat chaud, des chips ou du chocolat.

Vers 15h00, lorsque tous les sacs ont été distribués, le groupe se donne rendez-vous à un point de rencontre pour un café et pour faire le compte-rendu de la journée. Les jeunes partagent leur expérience dans la bonne humeur avec frère Joachim et sœur Marianna.

Bien entendu, tout cela a un prix. Cette opération auprès des sans-abris du centre-ville coûte plusieurs centaines de dollars chaque année. L’argent nécessaire aux achats provient uniquement de dons de particuliers ainsi que d’une quête spéciale et des recettes amassées lors du bazar de Noël de la paroisse Saint Francis. Les dons en argent et les prières sont toujours les bienvenus!