Ordre des Frères Mineurs franciscains du Canada

Fraternité

Ce qui nous caractérise…

Les Franciscains ne sont pas des moines comme les Bénédictins, mais des religieux appartenant à un style de vie que l’on appelle les « Ordres mendiants » — avec les Dominicains, les Trinitaires et les Servites de Marie, par exemple. Ce type de vie religieuse s’est développé à la fin du Moyen Âge. Les Franciscains ne sont donc pas de purs contemplatifs, des cloîtrés comme les moines, même si les temps de prière commune, la vie avec Dieu et le séjour en ermitage occupent une part importante de leur vie. Ils ne sont pas non plus une communauté uniquement active, même si dans les faits les frères ont des engagements à l’extérieur de la maison. Nous sommes à la fois contemplatifs et actifs.

Fraternité - Franciscains du CanadaEntre nous, selon une tradition qui remonte à saint François lui-même, nous nous appelons « frères », même si plusieurs sont aussi prêtres. François voulait que ses frères aient mêmes droits et mêmes devoirs, peu importe leur éducation, leur occupation ou leur responsabilité. Ils ont à leur tête un Provincial qu’on appelle « frère ministre », c’est-à-dire « frère serviteur ». François lui-même ne voulait pas que l’on parle d’abbé, de supérieur ou de père.

À cause de François d’Assise, nous avons été surnommés affectueusement « Franciscains ».

À cause de François d’Assise, nous avons été surnommés affectueusement « Franciscains » depuis un siècle. « Franciscains », ceux qui sont issus de François. Mais le nom que nous a donné notre fondateur est celui de « Frère mineur », ce qui fait de nous « l’Ordre des frères mineurs »— d’où viennent les initiales OFM à la fin du nom de tout franciscain. On sait ce que veut dire « frères », mais « mineurs » est plus surprenant. Le mot « mineurs », à la fin du Moyen Âge, désigne la plus grande partie de la population composée d’humbles artisans, de petits travailleurs, de journaliers, de mendiants, bref de personnes de modeste condition. Les « majeurs », par contre, étaient formés de nobles, de marchands et de personnes occupant des postes importants, décisionnels. « Frères mineurs » veut donc dire les frères humbles, pauvres, simples et de condition modeste. Déjà, dans le nom, se trouve tout un programme de vie !

À travers les siècles et les pays, l’Ordre franciscain a vécu et vit toujours, depuis huit siècles, des valeurs particulières : pauvreté, simplicité, humilité, justice, paix, joie en Dieu et fraternité universelle.