Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Marc Chagall: Le couple humain originel, au coeur de l’arbre de vie

Marc Chagall: Le couple humain originel, au coeur de l’arbre de vie

 

« Il n’y a dans notre vie qu’une seule couleur qui donne sens à la vie et à l’art : la couleur de l’amour », écrit Marc Chagall. Pour celui-ci, la couleur de l’amour peut être parfois le bleu, si par exemple il veut exprimer l’amour maternel. C’est ainsi qu’on le constate dans sa toile La Madone du Village, toute entourée de bleu ou encore dans l’image en bleu tendre de la section du vitrail ayant pour titre La Maternité au pied de l’Arbre de vie. Mais pour ce qui est de l’image de l’amour humain originel, Chagall ne se limite pas à une seule couleur. Comme c’est un vitrail, il se sert du blanc et du doré pour les couleurs des personnages d’Adam et d’Ève qui sont entourés d’autres couleurs comme le bleu foncé et le rouge éclatant, le jaune pâle et le vert tendre.

Chagall a placé, au cœur de l’Arbre de Vie et porté par lui, le couple humain originel. « Le premier homme et la première femme, écrit Éloi Leclerc, se dressent côte à côte dans la lumière, à l’appel du Créateur. Tout se passe comme si, avec la venue du couple humain, la création tout entière s’ouvrait et vibrait dans la lumière. Le grand bouquet multicolore prend ici tout son sens : c’est pour accueillir et célébrer le premier homme et la première femme que L’Arbre de vie a revêtu son habit de fête.»

Selon le premier récit de la Genèse, Dieu, au sixième jour de la création, voulant couronner son œuvre, se dit à lui-même : ‘Faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance’. Haydn, dans son Oratorio La Création, a mis en musique ce passage de la genèse raconté avec des mots simples et familiers sur une musique joyeuse et enthousiaste semblable à ‘un hymne à l’amour’ :

Et Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant.

Vêtu de beauté, plein de dignité, de grandeur, de force et de courage, le visage levé vers le ciel, se dresse l’homme : un homme et le roi de la nature. Son large front, voûté et haut, révèle le siège de sa sagesse, et de ses yeux clairs rayonne son âme; il est le souffle et l’image de son Créateur. Sur sa poitrine se penche, pour lui et issu de lui, une femme douce pleine de grâce. Dans l’innocence heureuse, elle rit; une ressemblance fascinante du printemps, elle lui apporte l’amour, le bonheur et le plaisir.

Et Dieu vit tout ce qu’Il avait fait, et voici c’était très bon; et le chœur céleste célébra la fin de la sixième journée, sur une musique vocale très bruyante.

L’excellent travail terminé; le Créateur le voit et se réjouit. Par conséquent, laissons notre joie résonner haut et fort! Que la louange de Dieu soit notre chant!

« Chagall a vu que le couple humain était l’objet d’une attention spéciale dans la Bible, écrit Éloi Leclerc. Au musée de Nice, il a réservé une place importante au Cantique des cantiques, véritable célébration de l’amour qui unit l’homme et la femme. Nous touchons ici à ce qu’il y a de plus profond dans l’être humain, mais aussi dans la création. Car l’homme ne se trouve vraiment lui-même dans sa vérité et sa profondeur, qu’en s’ouvrant à la source même de la relation : l’amour créateur. »

Le véritable amour de l’homme et de la femme ne les enferme pas sur eux-mêmes, mais les ouvre à l’immensité de la Création.