Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Le Christ est ressuscité, Alléluia!

Le Christ est ressuscité, Alléluia!

 

Chers frères et sœurs,

Joyeuses Pâques! Depuis plus d’un an, la pandémie de covid-19 nous a obligés à une distance physique, au confinement et à l’interruption de plusieurs des services religieux et des rencontres communautaires qui contribuaient à assurer les liens entre nous.

Heureusement, avec la fête de Pâques 2021, malgré l’apparition d’une troisième vague d’infections, une lumière d’espérance liée à la distribution des vaccins permet d’entrevoir la possibilité d’une reprise de nos activités, dans un avenir que l’on souhaite proche.

La fresque du XIVe siècle reproduite ci-dessus – dont le titre grec est Anastasis (relèvement) – me paraît particulièrement signifiante en cette période pascale. Située dans la chapelle funéraire de l’église Saint-Sauveur-in-Chora, à Istanbul, elle représente le Christ ressuscité qui descend aux enfers et y relève tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, représentés par Adam et Ève, dont il tient la main. 

À Pâques, l’humanité entière en attente de salut est ainsi entraînée dans la lumière du ressuscité, et tous sont élevés à la dignité d’enfants de Dieu et promis à la vie. Aucune souffrance et aucun mal ne vient à bout de l’amour de Dieu en Jésus-Christ son fils. L’ardeur avec laquelle le Christ tire nos premiers parents hors des ténèbres rend évidente la splendeur de la résurrection et l’universalité du salut!

Je vous laisse sur des mots de Saint Jean Chrysostome (349-407), qui attestent de la radicalité de la puissance salvifique de la résurrection. Que cet extrait de son homélie pascale, ou Hieratikon, nourrisse en nous l’espérance:

«Que toute personne pieuse, amie de Dieu, jouisse de cette belle et lumineuse solennité.
Celui qui a travaillé depuis la première heure, qu’il reçoive aujourd’hui le juste salaire!
Celle qui est venue après la troisième heure, qu’elle célèbre la fête dans l’action de grâce!
Celui qui est arrivé après la sixième heure, qu’il n’ait aucun doute, il ne sera pas lésé.
Si quelqu’un a tardé jusqu’à la neuvième heure, qu’il approche sans hésiter!
Celle qui a traîné jusqu’à la onzième heure, qu’elle n’ait pas honte de sa lenteur,
car le Maître est généreux,
il reçoit le dernier comme le premier,
il accorde le repos aux ouvriers de la onzième heure comme à ceux de la première.
Il fait miséricorde à celle-là, et comble celui-ci.
Il donne à l’un, il fait grâce à l’autre.
Il accueille les œuvres, il apprécie le jugement; il honore l’action et loue l’intention.
Aussi, entrez tous dans la joie de notre Seigneur!»

Bonne lecture et bon chemin de Pâques!

Frère Pierre Charland, ofm
Ministre provincial
Les franciscains du Canada