Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Van Gogh: Douze tournesols dans un vase

Samedi le 18 janvier 2020, j’étais heureux de me retrouver à l’Arsenal Art Contemporain de Montréal pour regarder, cette fois-ci d’une manière nouvelle, les fameuses peintures de Van Gogh, projetées sur d’immenses murs à l’Exposition Immersive Imagine Van Gogh.

Les œuvres présentées dans Imagine Van Gogh sont très nombreuses, peut-être plus de deux cents. Elles couvrent les deux dernières années de la vie du peintre : la Période Arles, la Période Saint Rémy de Provence et la Période Auvers sur Oise. Mais, dans cette Exposition Immersive, il y a une série de tableaux de Van Gogh qui a retenu mon attention : Les Tournesols dans un vase.

Les Tournesols dans un vase est le nom attribué à chacun des sept tableaux très célèbres de Vincent Van Gogh qui ont été peint entre 1888 et 1889. Les Tournesols communiquent la chaleur de la couleur que Vincent a trouvé en Provence. Il fit de nombreuses études de ces fleurs comme décoration pour son logement ; chacune irradie sa passion pour la couleur, la lumière et la simplicité.

C’est en août 1888, alors qu’il habitait à Arles (France) que Van Gogh a réalisé le premier vase avec douze tournesols, qui est aujourd’hui exposé au musée Neue Pinacothèque à Munich en Allemagne. C’est cette peinture, une des œuvres les plus connues de l’artiste, qui accompagne cet article.

Cette œuvre nous présente un vase en terre cuite dans lequel est déposé un bouquet de douze fleurs de tournesols. Le vase et le bouquet se trouvent sur une table de couleur brune. Ceux-ci sont présentés sur une surface plane avec un arrière-plan, de manière simple et sans perspective. Le ton froid du fond turquoise accentue les tonalités jaunes des pétales et du centre jaune-brun et contribue à renforcer la présence éclatante des ‘fleurs du soleil’ que sont les tournesols.

Van Gogh était au sommet de son habilité comme peintre à l’été de 1888. Il avait peint des tournesols rapidement et avec beaucoup d’énergie et de confiance. Une lettre de Vincent à son frère Théo, le 21 août 1888, en fait preuve : « Je suis en train de peindre avec l’entrain d’un Marseillais mangeant la bouillabaisse [ragoût de poisson provençal] ce qui ne t’étonnera pas, lorsqu’il s’agit de peindre des grands tournesols ».

Van Gogh a reconnu à la fois qu’il avait créé quelque chose d’important et savouré le fait que ses tournesols étaient si distinctifs qu’ils fonctionnaient presque comme la signature d’un artiste. Comme il le dit à Théo en janvier 1889, alors que d’autres artistes sont connus pour peindre des fleurs particulières, « le tournesol est à moi ». « Van Gogh s’est rendu compte très tôt que les tournesols étaient un motif unique et résonnant qu’il pouvait faire sien », explique Christopher Riopelle.

Une lettre de Vincent à Wilhelmina [± 21 août 1888] ajoute ceci : « Je travaille en ce moment à un bouquet de douze tournesols dans un pot en terre jaune ; j’ai le projet de décorer tout mon atelier avec rien d’autre que des tournesols.»