Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Projet missionnaire au Pérou

Projet missionnaire au Pérou

Le Comité de sélection des projets du Bureau des Missions des Franciscains a retenu le projet du Vicariat St-Joseph de l’Amazone au Pérou. Il s’agit d’un appui financier pour les besoins de subsistance des 16 postes de mission du Vicariat : nourriture, électricité, gaz, eau, combustible, etc.

Pour vous informer au sujet du travail des missionnaires du Vicariat Saint-Joseph de l’Amazone, Yvan Boucher, Vicaire Général et curé de Tamshiyacu (un poste de mission du Vicariat), a bien voulu répondre à nos questions.

Les postes de mission du Vicariat Crédit: Vicariat Saint-Joseph de l’Amazone

Richard Chartier (R.C.) – Quels sont les activités et les projets des missionnaires du Vicariat pour cette année et les années à venir ?

Yvan Boucher (Y.B.) – Il y a deux projets qui ont une dimension vicariale.

En premier lieu, le Centre de Catéchèse « Mgr Lorenzo Guibord », commencé en l’an 2000, continue d’être pour nous un grand don de l’Année Jubilaire. Bien que le nombre de participants ait diminué, passant de 100 dans les meilleures années à un peu plus de 30 pour cette année 2018, il n’en demeure pas moins que ce Centre vicarial de formation pour nos catéchètes continue de jouer un rôle prépondérant dans notre Vicariat.

Grâce à ses ateliers de 5 jours, dans lesquels les participants travaillent sur leur identité culturelle, ceux-ci arrivent à reconnaître avec fierté qu’ils sont presque tous de descendance autochtone. Ceci est un grand pas vers le plein accueil, sans préjugés, des nombreuses peuplades autochtones présentes sur le territoire de notre Vicariat. Un pas préliminaire dans la formation autant des catéchètes que des animateurs et des missionnaires eux-mêmes qui nous viennent d’ailleurs. Ceux-ci sont appelés à entrer dans un processus d’inculturation, un grand défi et une grande tâche que nous allons assumer cette année dans le Vicariat avec une nouvelle ardeur, en conformité avec le message que le pape François nous a laissé durant sa visite à Madre de Dios, territoire de mission aux périphéries du Pérou, aux frontières avec la Bolivie et le Brésil. C’est là que François a pu connaître une grande joie, celle d’être accueilli par plusieurs peuples autochtones dont certains avaient parcouru de très grandes distances à pied ou en canots pour venir à sa rencontre. 

Grâce à ses ateliers d’identité culturelle, organisés chaque année depuis plus de 15 ans et consacrés à l’identification et l’acceptation des racines autochtones de la population de notre Vicariat, le Centre « Mons. Lorenzo Guibord » a tracé un chemin que nos différents Postes de Mission pourront parcourir pour avancer eux aussi dans leur inculturation.

Aucayo, l’un des postes de mission du Vicariat Crédit: Marc Le Goanvec

R.C. – En quoi consiste le deuxième projet du Vicariat ?

Y.B. – Le Centre de Formation, pour nos animateurs de la vie chrétienne dans les villages, offre aux différents Postes de Mission, à chaque 2 ans, une formation de 3 à 8 jours, pouvant recevoir 2 à 4 animateurs par Poste de Mission. La dernière rencontre a réuni 24 animateurs de 9 Postes de Mission du Vicariat. Le thème de cette année fut « prendre soin de notre maison commune » et vivre une spiritualité écologique. Ce fut entre autres une prise de conscience que tout est relié dans la nature : si les arbres de la forêt amazonienne ont besoin de pluies abondantes, les pluies pour leur part ont besoin des arbres de la forêt pour demeurer abondantes et pour s’étendre sur l’ensemble de l’Amérique du Sud. La grande forêt amazonienne est indispensable à l’agriculture de notre continent, en plus d’être indispensable pour combattre le réchauffement de la planète. Et cette Amazonie nous est confiée : une grande mission pour nous de l’Amazonie !

En plus du thème de la défense de la forêt amazonienne, la dernière grande forêt de notre planète, nous avons révisé cette année notre « Guide vicarial de l’Animateur » qui date de l’année 1988 afin d’actualiser le statut des animateurs dans notre Vicariat.

Yvan Boucher à l’extrême droite de la photo et Dominique, missionnaire laïque, à l’extrême gauche de la photo, avec des enfants d’une école d’un poste de mission du Vicariat.
Crédit: Y. Boucher et Dominique

Plusieurs animateurs sont des hommes de Dieu remarquables. Ils vivent leur service d’animation de la foi dans leur village comme une vocation, prêts à l’accomplir jusqu’à leur mort. C’est à nous de les accompagner et de leur donner une formation comme ils le méritent et selon leurs besoins. Notre engagement avec eux continue d’être ceci : leur donner une formation intégrale et permanente, et actuelle grâce au magistère du pape François.

Pour plus d’informations sur ce projet, veuillez consulter le blogue des Missions des Franciscains : 

http://missionsfranciscains.blogspot.ca

Richard Chartier, OFS