Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Seigneur, fais en moi ta demeure

Seigneur, fais en moi ta demeure

Frère Thaddée Matura livre son testament littéraire avec «Croire en Dieu pour croire en l’Homme: L’appel de François d’Assise au monde entier». À 94 ans, le spécialiste des écrits de saint François boucle la boucle en procédant à une analyse des textes de François et Claire sur la Trinité.

«Peu de gens connaissent les écrits de saint François. On parle beaucoup de sa vie, on le décrit comme fraternel et amant de la nature, mais on touche finalement peu à sa vision. François aime profondément Dieu. Il sait lire et écrire, sans avoir été à l’école. Au Moyen Âge, c’est quasiment un exploit! Bref, j’ai voulu aller au-delà du personnage», explique en entrevue l’auteur, dont les ouvrages ont été traduits en plusieurs langues, notamment en arabe, en chinois, en japonais et en coréen.

st-francis-1758485_1920-1024x683

Chaque croyant, tout comme saint Joseph, doit rechercher la volonté de Dieu et balayer tout obstacle venant bloquer sa démarche.

Persévérer jusqu’à la fin
Dans L’appel de François au monde entier — la première partie —, l’auteur mentionne que Dieu cherche sans cesse à s’approcher de l’être humain, tout en lui laissant le libre arbitre de s’en approcher. Le croyant est appelé à servir le Seigneur de tout son coeur en faisant sa volonté, ce qui signifie de rejeter tout obstacle pouvant nuire à sa relation avec Dieu.

Puisque l’humain est faible et qu’il conservera sa nature pécheresse, tant et aussi longtemps qu’il vivra sur la terre, il doit persévérer jusqu’à la fin dans sa lutte spirituelle, en demandant l’aide de Dieu. Comme il est écrit dans Éphésiens chapitre 6, verset 12: «Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.»

D’un côté, l’homme, de nature orgueilleuse, vit de nombreuses expériences le poussant à rechercher Dieu, puis à reconnaître qu’il n’y a de salut en aucun autre que Lui. De l’autre, Dieu continue de déverser son amour et sa grâce, même si l’homme pèche et est infidèle.

Une habitation intime
Dans la deuxième partie de son ouvrage, Thaddée Matura insiste sur l’importance pour l’homme d’accueillir Dieu dans son coeur. L’auteur commente Jean 14. 15-26. Ce passage décrit l’amour incomparable et insondable de Dieu envers l’homme. Le franciscain de 94 ans fait remarquer que tout comme François, Claire privilégie le rôle de l’Esprit, alors qu’elle est sur son lit de mort.

Quant au verbe demeurer, Frère Matura explique que cela signifie non seulement être à côté, tout près, mais «au-dedans, à l’intérieur de, ce qui implique au niveau des relations humaines un sommet inégalé de l’intimité: ‘Toi en moi, moi en toi’ (Jean 17, 21)». Au verset 23, on peut lire: «Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous ferons une demeure chez lui.»

Seigneur fais en moi ta demeure

Frère Thaddée Matura insiste sur l’importance pour l’homme d’accueillir Dieu dans son coeur, comme dans une demeure.

Thaddée Matura conclut son analyse en soulignant qu’être la demeure l’un pour l’autre constitue le sommet de la vie évangélique, selon François et Claire. «Elle dévoile la signification des expressions ‘participants de la nature divine’ et ‘nous ferons une demeure chez lui’. Tel est le message que François nous adresse encore aujourd’hui», dit-il.

Véronique Demers

«Il faut tourner son coeur vers Dieu; c’est l’essentiel du message que saint François adresse au monde entier.» – Fr. Thaddée Matura

À lire aussi: Thaddée Matura: une vie riche et austère