Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Fête des tentes de la jeunesse franciscaine

Fête des tentes de la jeunesse franciscaine

 

Comme chaque année depuis 17 ans, la famille franciscaine tenait son rassemblement jeunesse à l’Ile-d’Orléans (30 août au 1er septembre 2019), au Québec. Soixante-dix jeunes adultes de toutes les régions du Québec ont convergé vers le Camp O Carrefour (en lien avec le Patro de Québec) pour vivre une expérience de fraternité, de simplicité et de joie! 

Le comité organisateur avait prévu des conférences, des ateliers et des stands autour du thème de l’évangélisation : « Monte à bord et Mont Thabor », un jeu de mots. Nos frères Paul Seo et Guylain Prince, chez les OFM, ont participé à tout le weekend. Le frère Guylain y a tenu un stand le samedi matin (Le Père Frédéric et l’évangélisation) et un atelier dans l’après-midi (L’évangélisation dans la Bible). De même, chez nos frères capucins, on a pu noter la présence de 5 frères. Signalons aussi la présence de frères de l’Emmanuel, des Soeurs de l’Agneau (Brebis de Jésus) et de membres de l’Ordre franciscain séculier.

Trois invités de marque s’y sont présentés. Le provincial des Capucins, Louis Cinq-Mars, a été présent tout au long de la fin de semaine, dormant même sous la tente qu’il appelait « son petit ermitage ». Il a donné un atelier le samedi après-midi. Mgr Christian Rodembourg, MSA et évêque du diocèse de St-Hyacinthe, a présidé la messe du samedi après-midi et a donné une conférence samedi soir. En plus de présenter son cheminement et le charisme des Missionnaires des Saints-Apôtres, on lui a demandé de présenter l’évangélisation selon François d’Assise et les défis actuels qu’il doit relever à ce chapitre dans son diocèse. Notre frère Pierre Charland, OFM, ministre provincial des Franciscains du Canada, s’est joint au groupe le dimanche matin. À la célébration qu’il présidait, il a donné une homélie remarquable sur les textes du jour (Quand on est invité à un banquet, choisir la dernière place). 

En voici deux extraits : 

«  La parabole de Jésus nous rappelle que l’Évangile n’est pas un chemin vers le confort, la gloire et les honneurs, mais plutôt une terre d’accueil pour les pauvres, les blessés, les exclus. En fait, si on est attentifs à ce que dit cet Évangile, on prend conscience qu’on doit se dépouiller de toutes nos attentes d’attention, de reconnaissance, de gloire pour se mettre au service du Royaume. » 

«  La logique évangélique n’a rien d’un cadre hiérarchique qui dicte la juste place (celle qui me revient à cause de mon rang, de ma race ou de ma fortune…). La logique évangélique renverse tout ça! Et vous savez, avec ce renversement vient une très grande liberté! Une liberté dont Jésus a le secret. Et c’est ce secret que François d’Assise a découvert. En fait, c’est un secret qui nous est révélé quand on entre dans l’expérience de l’Évangile. » 

 

Guylain Prince, ofm

 

Le groupe de participants de l’édition 2019!

Messe du dimanche célébrée en plein air par le ministre provincial, le frère Pierre Charland, ofm.