Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Nouvelle secrétaire provinciale

Nouvelle secrétaire provinciale

 

« Vraiment honorée ». Assise dans son nouveau bureau, Martine Moquin est encore émue par la nomination qu’elle a reçue il y a quelques mois. Témoignant de la confiance qu’ils lui portent, les Franciscains du Canada ont récemment nommé Martine Moquin secrétaire provinciale, rôle qu’elle tient conjointement avec le frère Aimé Do Van Thong qui devient pour sa part secrétaire provincial canonique.

Elle qui a à coeur le bien de la communauté n’a pu faire autrement que d’accepter la nomination, avec joie. « Je me sens proche des franciscains, de leurs valeurs. Accomplir ce travail, c’est ma contribution pour la communauté. »

Les obligations d’un secrétaire provincial sont énormes. Pourtant, l’ampleur de la tâche ne l’inquiète pas outre mesure. Arrivée en avril 2018 dans le regroupement Les franciscains de l’est du Canada- Province St-Joseph, en tant qu’adjointe administrative, elle a fait ses preuves. Ses deux années passées parmi les frères lui ont permis de mieux connaître la communauté. Les frères ont quant à eux appris à découvrir ses qualités et ses compétences. Au fil du temps, un sentiment de confiance et de loyauté s’est s’établi et de solides liens se sont tissés.

Le Ministre provincial Pierre Charland explique ce qui a motivé le choix du définitoire. « Nous avons offert le poste à Martine, car elle a toutes les qualités requises pour remplir les fonctions. 

Elle a d’excellents liens avec les frères. Elle est intelligente, discrète, créative et comprend bien la culture franciscaine. Or, les premiers mois en poste de Martine révèlent une remarquable capacité d’apprentissage.» 

Martine succède au frère Lionel Chagnon, ofm, qui a occupé cette fonction pendant plus de trente ans. La commande était donc énorme. Humble devant l’ampleur de la tâche, elle n’a pas la prétention de pouvoir « entrer d’en d’aussi grandes chaussures ». Consciente de ses limites, elle exécute son travail-qu’elle partage avec le frère Aimé Do Van Thong, ofm- en toute confiance, tout en sachant que les frères sont très compréhensifs. Et les frères Aimé et Lionel ne sont jamais bien loin. Elle sait qu’elle peut compter sur eux pour un conseil ou une information, en cas de besoin.

Les tâches qui lui sont confiées sont variées et à la hauteur de ses compétences. Elle s’occupe des dossiers personnels des frères, elle gère les dossiers d’immigration des franciscains venus d’ailleurs, elle participe au CA du Musée Frédéric Janssoone, elle s’occupe des relations avec l’Ordre des frères mineurs à Rome, elle exécute les tâches administratives lorsque survient le décès d’un frère et elle produit le bottin de la communauté. Elle assiste aussi aux réunions du définitoire, dont elle produit les procès verbaux.

En cette période de renouveau que traverse l’Église, offrir un poste aussi important à une femme laïque devient de plus en plus normal, comme un signe des temps. « Nous travaillons ainsi dans l’esprit de ce qui est voulu par le Pape François qui a exprimé clairement son souhait de voir plus de femmes prendre leur place dans l’Église et occuper des postes de responsabilité. Martine a toute notre confiance. »

 

Julie-Isabelle Baribeau