Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Résister à l’hiver

Résister à l’hiver
Depicts Fr. Boniface Heidmeier wearing a raccoon fur coat from Hudson's Bay store.

Frère Boniface Heidmeier portant un manteau de fourrure de raton laveur, 1910s. Archives Franciscaines du Canada

Le frère Boniface Heidmeier n’était pas étranger aux hivers canadiens froids et enneigés.  Arrivé en Alberta en 1909, le frère Boniface et sa communauté était surtout présent dans Edmonton nord et les missions environnante.  Avec les nombreuses villes à visiter et ce même si le mercure était très en dessous de zéro, le frère Boniface faisait face à l’extrême de l’hiver avec une amicale bonne humeur.

Dans ses mémoires écrites, il se souviens d’un moment particulier où l’église de Chipman venait tout juste de se procurer deux nouveaux poêles à bois pour chauffer l’édifice durant l’hiver:

« Puis l’hiver est arrivé et nous nous étions préparés en nous procurant deux poêles à bois pour l’église.  Deux poêles de fabrication solide et nous avions bonne espoir en eux.  Tout le monde venait voir ces impressionnante acquisition, les plus gros poêles jamais vus dans toute la région.  La toussaint fût une journée particulièrement froide, nous gardions espoir que nos poêles feraient leurs travail…et ils l’ont fait mais surtout en fumé.  En à peine une demi-heure le bâtiment était remplis d’une fumée si dense et suffocante que même les plus braves ont pris la fuite en toussant et en pleurant.  Les porte de l’église ont été ensuite toute grande ouverte mais elles ne parvenaient pas à compenser pour les deux poêles.  Deux hommes, à leur propre défense, ont saisit le premier poêle près de la porte et l’on projeté à l’extérieur de l’église.  Le second a connu le même sort et aucun des deux poêles à bois n’a revue l’intérieur de l’église par la suite. »

Interior of church in Chipman, Alberta.

l’Èglise de Chipman, Alberta, 1918-1927. Archives Franciscaines du Canada

L’hiver rendait les déplacements très difficiles.  Une fois, le frère Boniface devait dire une messe un dimanche à Chipman, puis il devait se rendre à Skaro, Wostok, Krakow et enfin Mundare, tout cela le plus rapidement possible.  Toutefois, la vieil voiture Ford exigeait d’être mis en marche à la manivelle dans le froid et le moteur parfois s’éteignait lorsque la voiture devait passer à travers de gros amas de neige.  Cela requérait un effort du désespoir pour redémarrer la voiture jusqu’à ce que le moteur fonctionne normalement.  Puis le frère Boniface avec une pelle travaillait pour dégager une piste à travers le banc de neige, mais toujours avec les deux oreilles attentives au son du moteur au cas où il cesserait de tourner.

Mais peut-être que l’image la plus frappante des hivers rigoureux est la description faite par le frère Boniface d’une messe typique de 1909:  « [Les fidèles] dans cette petite église, debout autour du poêle rouge brûlant, tappait le sol de leurs pieds gelés pendant la messe, tandis qu’à l’autel le vin et l’eau se transformaient en un bloc de glace et que le calice ne pouvait être touché sans que les doigts ne s’y collent ! »

 

Map of missions served by Franciscans in Alberta

Missions desservies par des franciscains en Alberta. Archives Franciscaines du Canada