Holy Spirit Province Saint-Esprit
Franciscans of CanadaFranciscains du Canada

Ordo Fratrum Minorum

Le retable de l’autel de la Portioncule

Je garde au plus profond de moi le merveilleux souvenir de la célébration de la fête de la Portioncule à Assise, le samedi 2 août 2009.

C’était à l’occasion du 800eanniversaire de la fondation de l’ordre Franciscain par saint François d’Assise et j’avais été invité, en tant qu’Assistant spirituel des Missionnaires de la Royauté du Christ de Montréal, à participer à la rencontre spéciale de cet Institut (ISM) qui se tenait à leur Oasis ‘Sacré Cœur’ d’Assise située tout près de la chapelle de St-Damien.

Au cours de la soirée du 2 août 2009, notre groupe – une centaine de Missionnaires venues du monde entier – se dirigea en auto et en mini-bus vers la Basilique Sainte-Marie-des-Anges qui n’est pas très loin dans la plaine d’Assise. Arrivés à cet endroit nous étions heureux d’appercevoir une foule immense de gens se promenant allègrement sur la grande allée bordée
d’arbres menant à la basilique. Nos voitures s’arrêtèrent près de la porte d’entrée de l’édifice et ainsi il fut plus facile pour nous de pénétrer tout-de-suite à l’intérieur de la basilique.

À l’intérieur de l’édifice régnait une atmosphère de paix et de joie. Mais ce qui attira mon regard fut la longue procession de fidèles se dirigeant lentement vers la petite chapelle de la Portioncule à l’intérieur de la basilique. C’est alors que je décidai de suivre la procession tout en sachant que j’aurais à attendre un bon moment avant d’arriver à la porte de cette petite chapelle. Mais pourquoi donc cette procession me demandais-je ? Évidemment celle-ci avait un lien avec l’histoire du Pardon d’Assise. Je me mis donc à repasser dans ma tête les principaux éléments de cette fameuse légende concernant saint François qui un jour s’arrêta pour prier dans cette petite chapelle de la Portioncule, près d’Assise.

Là, selon la légende, au dessus de l’autel, François avait vu le Christ et la Vierge entourés d’anges. « Demande-moi une faveur, » avait dit le Christ à saint François. Et le saint qui jamais ne pensait à lui-même, sollicita une indulgence plénière pour tous ceux qui pourraient visiter la chapelle après avoir fait une bonne confession. Et la légende concluait que cette demande lui avait été accordée par le Christ.

Cette légende franciscaine occupa si bien mon esprit que le long temps d’attente dû à la procession me parût très court. Donc je constate soudain que je suis déjà rendu au seuil de la petite chapelle de la Portioncule. Une fois à l’intérieur, une émotion difficile à décrire s’empare de moi. Je suis impressionné par la partie supérieure du retable de l’autel qui se trouve en face de moi. Quelle chaleureuse peinture !

Au-dessus de l’autel, je vois au sommet de la fresque deux personnes assises : à droite siége un personnage plein de majesté et de bonté, le Seigneur Jésus ; à sa gauche se trouve sainte Marie-des-Anges qui par le geste de sa main semble vouloir intercéder pour François, accompagné de deux anges, que l’on voit à ses pieds. Celui-ci s’agenouille pour recevoir l’Indulgence de la Portioncule, tenant en ses mains les roses qui ont miraculeusement fleuries dans la neige. Le fond de la scène est rempli par un grand nombre d’anges qui chantent, avec accompagnement d’instruments de musique. Je venais de découvrir une œuvre d’art ‘pleine de grâce, de vie et de piété’.

Georges Morin, o.f.m.